♦♦♦
 

 :: Espace personnages :: Présentations :: Présentations validées :: Nouzar Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Let's dance~ || Cadence

avatar
Messages : 37
Date d'inscription : 16/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin 2017 - 21:13

  • nom Sonata
  • prénom Cadence
  • âge 22 ans
  • gender male
  • race Djinn/Phénix
  • groupe Nouzar
  • occupation Voleur/Danseur

pouvoirs & malus

Danse mortelle - Cadence utilise l'énergie magique contenue dans ses plumes pour faire danser ceux qu'il touche avec. Ce pouvoir peut sembler bien anodin, mais pour une période allant de 15 secondes à 2 minutes, la cible est incapable de contrôler ses mouvements et ne fait que danser sans s'arrêter, ce qui est bien suffisant au jeune homme pour l'éliminer en général.

Malus - Danse Mortelle n'est efficace que lorsque les plumes de Cadence entrent en contact directement avec la peau de sa cible. Si elles rencontrent un obstacle (armure, textiles,...) le pouvoir n'est pas efficace. De plus si Cadence s'éloigne de plus de 5 mètres, la cible est libérée de son pouvoir automatiquement.

Embrasement - Hérité de sa nature de phénix, ce pouvoir consiste simplement à pouvoir embraser une partie de son corps et utiliser les flammes comme arme. Cadence est immunisé à ces flammes en particulier.

Malus - Cadence ne peut concentrer les flammes que sur une partie précise de son corps. S'il tente de s'embraser les deux bras par exemple, il risque de ne plus être immunisé à son propre feu et donc de se brûler gravement.

His wings burned under the ruthless sun...

Cadence n'a jamais su qui étaient ses vrais parents. L'esclavagiste qui l'avait recueilli lui avait toujours dit que sa mère devait être une putain pour avoir engendré une horreur pareille. Cadence l'a toujours crû, aussi loin qu'il s'en souvienne. Après tout, qu'est-ce qu'un orphelin comme lui pouvait bien savoir de la vie? Il n'avait pas de famille, pas d'amis. Il a directement grandi dans le milieu de l'esclavage, depuis sa plus tendre enfance. On l'a habitué très tôt aux chaînes et aux maltraitances, si bien que même à un âge aussi jeune que sa troisième année, il ne pleurait pratiquement plus quand on le frappait. Il était famélique à cette époque, son plumage était terne et ses yeux azurés semblaient éteints de toute joie de vivre. Il faisait simplement ce qu'on lui demandait sans chercher à comprendre et sans jamais désobéir. Son propriétaire en était satisfait, aussi ne fut-il jamais vendu pendant les 8 premières années de sa vie.

Pourtant, le jeune oiseau finit par se rendre compte que cette cage rouillée qu'était l'esclavage n'était pas faite pour lui. Tout ce qu'il voulait c'était prendre son envol, s'enfuir et avoir une vie sans contraintes ni chaînes pour le maintenir au sol. Il en avait assez et voulait s'émanciper. C'est avec la force du désespoir que Cadence tenta de s'enfuir de cet Enfer. Il tenta de toutes ses forces, de toute sa volonté en utilisant sa capacité à faire brûler son corps et ses ailes assez fortes pour le porter désormais. ais à vouloir voler trop près du soleil, l'oiseau se brûla les ailes. On l'empêcha de fuir et comme punition on lui arracha une aile pour l'empêcher de prendre son envol à nouveau. Une douleur atroce, marquée au fer rouge dans son esprit. S'il en conservait toujours une, c'était parce que selon l'esclavagiste il n'aurait plus aucune valeur sans ces plumes couleur d'or qui luisaient légèrement dans la pénombre. Ce jour là fut le seul jour où il pleura réellement, de douleur et de peur de ce qui allait lui arriver.

Quelques jours après sa tentative de fuite, malgré sa blessure qui cicatrisait très mal, Cadence (qui n'avait pas encore de véritable nom à cette époque là) se retrouva mis en vente sur une place publique avec d'autres esclaves. Il avait peur de ce qui arriverait, de quelles horreurs il allait bien pouvoir subir cette fois. Il était solidement attaché et de façon à ce qu'on puisse le regarder sous toutes les coutures, seulement vêtu d'une vieille tunique sale.

La crainte l'envahissait chaque fois que quelqu'un l'approchait et demandait son prix, mais aucun ne finissait par l'acheter, sûrement parce qu'il fallait y mettre une bonne somme afin de pouvoir l'acquérir. Et pendant que tout ces hommes et femmes hautains passaient pour l'examiner, Cadence avait eu le temps de repérer, dissimulé à l'ombre d'une toile d'un magasin, un homme au visage balafré et borgne, détails à peine dissimulés par le turban enroulé autour de sa tête et de ses épaules. Le garçon ne savait pas qui était ce type, mais il avait peur. Peur que finalement, quelqu'un allait l'acheter.

Le soleil se couchait, la foule se dispersait et l'esclavagiste commençait à remballer sa marchandise quand le balafré approcha finalement. Cadence tentait de demeurer de marbre tandis que les deux adultes négociaient visiblement son prix. Puis soudain, il entendit un râle étouffé et sursauta en voyant l'esclavagiste tomber juste sous son nez, une entaille béante au travers de la gorge. Il commença à paniquer en imaginant que ça allait être son tour, puisque l'homme borgne s'approchait de lui avec son couteau à la main. Et pourtant, ce couteau qui avait servi à tuer, servit cette fois-ci à libérer le blond de ses liens. Il tomba au sol et fut rattrapé par un bras fort qui l'empêcha de finir affalé sur le cadavre du type qui lui avait fait vivre un enfer pendant 8 ans. D'autres hommes masqués étaient apparus entre temps et le balafré leur ordonna d'embarquer le jeune garçon. Ne pouvant deviner leurs intentions, il eut de nouveau la peur au ventre pendant que ces étrangers l'emmenaient hors de Madina, bien loin dans le désert.

But he was saved by the sweet wind of the desert.



Cadence apprit quelques temps après être arrivé aux ruines de Rezvayaan qu'il avait été sauvé par le clan Sonata. Un clan qui sauvait et prenait soin des enfants orphelins ou esclaves comme il put le constater en arrivant à leur repaire. Il y avait des dizaines de jeunes de tout âges et de toutes origines. L'homme balafré qui avait tué l'esclavagiste n'était autre que Paine Sonata, le chef du clan. Ce fut cet homme qui donna à Cadence son nom après s'être rendu compte qu'il n'en avait pas.

Bien que méfiant au début, Cadence apprit pendant sa convalescence, afin de soigner correctement la blessure de son aile arrachée, que derrière son air bourru et impressionnant, Paine était comme un père pour tout les enfants qu'il avait recueilli. Très vite, lui aussi le considéra comme tel et décida de son propre chef de suivre ses entraînement au combat. Ces mêmes entraînements lui apprirent une certaine forme de danse et, ne pouvant plus voler pour de vrai, il retrouva ce sentiment de liberté en accomplissant pirouettes, sauts et autres artifices afin d'attirer l'attention des gens sur lui sans jamais se faire prendre. A l'âge de 12 ans, Cadence participait déjà à ses premiers raids pour sauver des orphelins sous la directive de Paine.

Il sauva et rencontra Shilin pendant l'un de ces raids. Là où lui devenait un jeune énergique et heureux de vivre, cette jeune harpie semblait bien sombre et renfrognée, même si elle ne voulait pas dire ce qui lui était arrivé avant de rejoindre le clan Sonata. Et Cadence, fort du tempérament qu'il développait, passait son temps à la taquiner et à vouloir l'entraîner dans ses danses endiablées pendant les périodes de fête de Nouzar. Même s'il se faisait rejeter, il continuait juste pour essayer de devenir l'ami de la jeune fille.

Ca fait plusieurs années désormais que Cadence travaille au compte de Paine, volant aux riches pour donner aux pauvres et sauvant les enfants dans le besoin à travers le pays. Maintenant adulte, il lui arrive de voyager des semaines durant, se donnant en spectacle et amassant des richesses pour le clan en permanence. Tout le pays le connaît en tant qu'amuseur et saltimbanque conteur d'histoires qu'il a lui même appris du chef du clan Sonata... Et ses ennemis le connaissent comme un perturbateur, un opportuniste provocateur qui fait tout pour se mettre en travers de leur chemin.

physique

Cadence est beau. Cadence est charismatique. Cadence le sait et il le montre. Notre cher phénix est fier de son apparence et il le montre. Sa démarche est toujours assurée et dansante, comme s'il avançait au son d'un rythme inaudible de tous. Il sautille, piétine, fait des pas gracieux semblables à ceux d'un jeune passereau insouciant. Bref, Cadence est un véritable rayon de soleil pour son entourage, toujours énergique et positif dans son attitude.

Malgré la chaleur du pays de Nouzar, Cadence a une peau d'albâtre et bronze difficilement étrangement. Il est également plutôt grand et possède une musculature bien dessinée, sèche et nerveuse en même temps. Son apparence "humaine" s'arrête cependant à sa morphologie générale. Le jeune homme reste unique en son genre  et pour cause; ses attributs aviaires sont très présents. D'abord ses jambes à partir du genou sont semblables aux pattes d'un oiseau. Ecailleuses, dotées de trois serres à chaque pied, ça ne passe pas inaperçu et il n'est pas rare qu'on le prenne pour une harpie à cause de ça. Il possède également de longues oreilles couvertes de duvet et de plumes d'un blond très clair et aux pointes rouge sang, de la même couleur que ses cheveux. Dans son dos, une unique aile dorée, dont les plumes brillent légèrement et qu'il fait passer pour une cape. Pourquoi une seule aile? Eh bien, la seconde lui a été arraché lorsqu'il était plus jeune. En lieu et place de cette aile fantôme se trouve désormais une cicatrice rosée qui lui barre le dos de haut en bas. Son dernier attribut aviaire et qui le différencie des harpies qui plus est est la longue queue de phénix dans son dos.

Comme Cadence prend soin de son apparence, il est toujours souriant, toujours bien coiffé et jamais négligé. Ses cheveux sont blonds, toujours coiffés en arrière. Quelques mèches de sa frange sont de couleur sang comme certaines plumes de ses oreilles. Il a des sourcils épais et des yeux bleu azur aux pupilles fendues, toujours illuminés d'une lueur amusée. Sur chaque pommette, on peut distinguer deux traits bruns assez discrets, des marques qu'il a depuis sa naissance.

Le jeune homme a horreur de porter trop de couches de tissus sur lui. Par conséquent sa garde robe n'est pas très importante, mais toujours élégante malgré tout. Il porte une capeline pourpre brodée de fils dorés et retenue par un crâne d'oiseau. Il porte également un sarouel vert forêt retenu par une ceinture qui lui couvre l'abdomen, elle aussi retenue par une corde avec plusieurs crânes d'oiseaux. Et afin de mieux dissimuler ses pattes d'oiseau, Cadence porte des guêtres qui lui arrivent au dessus du genou. Il porte également deux pièces d'armure aux bras ornées de plumes.

mental

Tout le clan Sonata et quelques habitants de Nouzar pensent connaître parfaitement Cadence. A vrai dire, il est connu de réputation. C'est l'amuseur, celui qui se donne en spectacle et qui divertit par des tours de magie ou des performances acrobatiques. C'est le conteur, l'homme qui raconte des histoires de telle façon qu'il captive petits et grands grâce à des récits qui vendent du rêve, inspirent la peur ou encore la fascination. C'est le charmeur, le Dom Juan qui sait mettre ses atouts en avant, l'homme sachant trouver les mots pour séduire et dont les sourires chaleureux font fondre les coeurs. C'est le danseur, celui qui ne semble jamais pouvoir s'arrêter dans son rythme endiablé, dont le coeur bat en même temps que la musique, le danseur aux mouvements gracieux mais sauvages. Cadence, c'est un artiste auprès de la population. Le rayon de soleil qui illumine la vie des plus jeunes enfants du clan, le provocateur pour les habitants de Madina.

Car oui, pour les autres, les « purs », il est un oiseau de mauvais augure. Comme tout les autres hybrides me direz-vous. Mais Cadence lui joue avec le danger. Là où il est l'artiste brillant de mille-feux auprès de ses pairs, il est un libertin opportuniste chez les habitants de Madina. La provocation douce c'est son truc. Il faut toujours qu'il en rajoute, qu'il se fasse remarquer. Et dès qu'il a l'attention escomptée, il en rajoute encore plus. En bref, répondre à ses provocations n'amène jamais rien de bon, si ce n'est qu'il sera encore plus opportuniste envers vous. Bon on se le concède, Cadence est gentil. Genre, VRAIMENT gentil. Il ne ferait de mal à personne si on ne le fait pas chier avant. C'est juste que notre oiseau est un emmerdeur professionnel, un taquin et un idiot sur certains sujets.

Cadence, il réfléchit plus avec le coeur qu'avec la tête. Son idiotie vient de là, puisqu'il suit davantage son instinct que sa raison. C'est bien simple, si quelqu'un lui semble digne de confiance, il se tournera davantage vers cette personne qu'une autre. Pareil si on le prend par les sentiments. Oui il est facilement émotif, probablement un trait de caractère qu'il a hérité en rejoignant le clan Sonata. L'empathie envers ceux souffrant d'une injustice c'est quelque chose dont il ne peut s'empêcher. Il lui arrive également parfois d'être naïf à cause de cette gentillesse et de son côté un peu idiot.

Tel le soleil dans le ciel, Cadence ne manque pas d'illuminer la vie de ses amis et alliés au quotidien. Les enfants du clan Sonata sont tous comme ses frères et soeurs et il considère véritablement Paine comme un père. Il a de l'affection à revendre et est très tactile également. La danse est toute sa vie, puisque c'est grâce à ça qu'il a réussi à se libérer de certains traumatismes de son enfance. Car oui, certains sont indélébiles et lui collent encore à la peau aujourd'hui. Il lui arrive parfois de rêver de pouvoir voler s'il avait eu ses deux ailes et même si la danse lui procure un sentiment de liberté, il sait très bien que ça ne remplacera pas celui de pouvoir se déplacer librement dans les airs, loin des hommes et de leur société corrompue.

Derrière l'écran

Moi j'suis la fonda et personne peut test. Même que le code bah je l'ai mangé 8D
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Steyria RPG :: Espace personnages :: Présentations :: Présentations validées :: Nouzar-
Sauter vers: